Le Rouret/Manger

Authenticité, chaleur, finesse et bonne humeur

Quittons un peu Paris pour retourner dans mon Sud natal, plus précisément dans l’arrière-pays azuréen et son décor enchanteur (en toute objectivité bien entendu !) mêlant mer, montagne et forêt, avec ses restaurants loin du bord de mer et des attrape touristes qui y sont légion.

C’est dans le tout petit village typiquement provençal du Rouret que Daniel Ettlinger a élu domicile, dans un charmant mas hyper chaleureux et cosy qui l’hiver donne envie de se prélasser au chaud dans un décor douillet type maison d’hôtes et l’été de se détendre au calme sur la terrasse ombragée loin de l’agitation environnante.

Le cadre à lui seul vaut une petite visite ! Murs en pierres, parquet, bibliothèques, chaises confortables, tables simples et bien dressées et surtout espacées, photos de famille… On se sent comme chez soi tout en étant dans un lieu classe, avec un service impeccable, vraiment sympathique, dosé comme il faut (ce qui devient de plus en plus rare…).

Côté assiette c’est quand même le top, une étoile au guide Michelin, des menus qui changent tous les jours avec des produits hyper frais et locaux, et une alliance de simplicité et de finesse assez impressionnante. Par contre le menu est imposé, mais rassurez-vous, si vous n’aimez pas l’un des produit on vous proposera toujours une alternative, préparée avec amour rien que pour vous !

Mon menu du soir (pardonnez-moi pour les photos un peu sombres mais c’est le désavantage de l’éclairage tamisé et de mon manque de professionnalisme (et de ma paresse) en matière de retouche photo :

Cuisse de poularde à l’ancienne, lentilles en vinaigrette et pousses de salade

thumb_IMG_1723_1024

Et parce que je suis gentille (et que le chef a bien fait attention à mon intolérance au gluten) j’ai eu droit à du foie gras poêlé (un pur délice) !

thumb_IMG_1721_1024

Légumes d’hiver à l’étuvée, mozzarelle Burrata et vieux jambon, émulsion truffée

Si j’étais moins bien élevée je pense que j’aurais léché le plat tant cette petite sauce était exceptionnelle !

thumb_IMG_1724_1024

Filet de dorade à la grenobloise, épinards, purée de pommes de terre, beurre blanc léger

Alors, j’ai quand même demandé comment obtenir un poisson aussi fondant à l’intérieur et croustillant à l’extérieur. Apparemment il suffit d’avoir une plancha professionnelle. Je doute quand même d’être capable d’obtenir ce résultat, il doit y avoir de la magie de chef étoilé là-dessous…

thumb_IMG_1725_1024

Fromages

Fruits du moment, sabayon froid au rhum, glace vanille et brisures de nougatine (option sans gluten pour moi donc moins esthétique que pour le reste de la tablée mais succulent quand même !)

thumb_IMG_1731_1024

65 euros pour le menu dans sa totalité

54 euros avec au choix une des deux entrées

Soyons honnêtes, pour un restaurant une étoile le prix est vraiment raisonnable !

Sinon allez-y pour le déjeuner, c’est plus économique mais un peu moins sophistiqué.

Le Clos Saint Pierre

Place de l’Eglise
06650 Le Rouret

http://www.hotel-du-clos.com/blog/le-clos-saint-pierre/

https://www.facebook.com/Restaurant-Le-Clos-Saint-Pierre-185775251477071/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s